CHAMPION IRON ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE ET LA FIN DE L’EXERCICE 2019

20 Juin 2019

PDFPDFTélécharger le PDF »

La Société atteint une production record de 6 994 500 tmh de concentré de minerai de fer au Lac Bloom dans son premier exercice d’exploitation, maintient de faibles coûts et améliore son bilan

Montréal, le 20 juin 2019 – Champion Iron Limited (TSX : CIA) (ASX : CIA) (« Champion » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer de solides résultats opérationnels et financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice financier terminé le 31 mars 2019.

Pour tous les détails concernant les états financiers consolidés annuels audités et le rapport de gestion connexe, veuillez consulter les documents de la Société déposés sur SEDAR (www.sedar.com) ou sur le site Web de la Société (www.championiron.com). Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Détails relatifs à la conférence téléphonique

Champion tiendra une conférence téléphonique et une webdiffusion à 8 h 30 HAE (heure de Montréal) le jeudi 20 juin 2019 pour discuter des résultats de l’Étude de faisabilité. Vous trouverez les détails sur la téléconférence à la fin de ce communiqué.

  1. FAITS SAILLANTS

Opérationnels

  • Production de 1 802 000 tonnes métriques humides (« tmh ») de concentré de minerai de fer de haute teneur (66,3 %) à un coût comptant total1 (C1) de 48,4 $ par tonne métrique sèche (« tms ») et un coût de maintien tout inclus1 (« CMTI ») de 55,4 $ par tms au quatrième trimestre d’exploitation;
  • Production de 6 994 500 tmh de concentré de minerai de fer de haute teneur (66,4 %) à un coût comptant total1 (C1) de 49,4 $ par tms et un CMTI1 de 55,8 $ par tms à son premier exercice d’exploitation.

Financiers

  • Résultats nets de 28,2 millions $ durant le quatrième trimestre et de 147,6 millions $ durant l’exercice financier terminé le 31 mars 2019;
  • Revenus de 182,2 millions $ durant le quatrième trimestre et de 655,1 millions $ durant l’exercice financier terminé le 31 mars 2019;
  • Flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation2 totalisant 38,0 millions $ durant le quatrième trimestre et 176,7 millions $ durant l’exercice financier terminé le 31 mars 2019;
  • BAIIA1 totalisant 86,5 millions $ au quatrième trimestre et 278,2 millions $ durant l’exercice financier terminé le 31 mars 2019;
  • Liquidités3 de 153,3 millions $ au 31 mars 2019, une augmentation de 128,1 millions $ comparativement à 25,2 millions $ au 31 mars 2018.

Croissance

  • Le 20 juin 2019, la Société a annoncé procéder à une étude de faisabilité positive pour l’agrandissement du complexe du Lac Bloom (Phase II), à un TRI après impôt de 33,4 %, avec une période de récupération de 2,4 ans sur l’investissement initial, pour une VAN8 % après impôts de 2 384 millions $, Phases I et II combinées;
  • Le 29 mai 2019, la Société a annoncé une transaction visant à acquérir la participation de 36,8 % de Ressources Québec (« RQ ») dans Minerai de fer Québec (« MFQ »), exploitant du complexe minier du lac Bloom, pour une contrepartie au comptant total de 211 millions $. L’acquisition augmenterait la part de la Société dans MFQ à 100 %;
  • Le 29 mai 2019, la Société a également annoncé qu’elle avait conclu une entente avec la Caisse de dépôt et placement du Québec pour un placement en actions privilégiées de 185 millions $ ainsi qu’un engagement pour une facilité de crédit de 200 millions $ US entièrement souscrite avec La Banque Scotia et Société Générale.

« Nous sommes extrêmement satisfaits de la solide performance de l’équipe et des opérations encore ce trimestre, ce qui établit une nouvelle production annuelle record pour le complexe du Lac Bloom, mis en service en 2010 », a commenté David Cataford, chef de la direction de Champion. Il a ajouté : « Alors que nous améliorons constamment les activités, nous continuons d’observer une capacité de produire à des coûts concurrentiels au complexe du Lac Bloom. Tandis que les cours du minerai de fer continuent d’atteindre des sommets inégalés en plusieurs années, notre Société demeure non couverte et, à la suite de notre récente annonce d’augmenter notre part dans le complexe du lac Bloom à 100 %, nous sommes en bonne position pour tirer profit des avantages économiques à long terme. »

  1. ACTIVITÉS D’EXPLOITATION DE LA MINE DU LAC BLOOM4

Rendement opérationnel

Durant le trimestre terminé le 31 mars 2019, 8,5 millions de tonnes de matériel ont été minées, représentant une diminution de 3 % comparativement au trimestre précédent. La baisse reflète l’accent qui a été mis sur le stérile durant le trimestre précédent, en raison d’un arrêt planifié majeur de l’usine. L’usine a traité 4 754 200 tonnes de minerai durant le quatrième trimestre. Bien qu’il n’y ait pas eu d’arrêt planifié majeur de l’usine, la production a été affectée par divers arrêts planifiés, pendant un total de dix jours, afin de mettre à niveau des pompes et de changer les grilles de décharge intérieures, en plus de moderniser la courroie du convoyeur pour permettre une plus grande production quotidienne. Durant la période, l’optimisation du circuit de récupération s’est poursuivie, pour atteindre une récupération mensuelle record de 81,7 % en février 2019 avec une teneur d’alimentation de fer de 31,0 %.

Champion a produit 1 802 000 tmh de concentré à haute teneur (66,3 %) de minerai de fer pendant le quatrième trimestre terminé le 31 mars 2019.

La Société a extrait 33,4 millions de tonnes de stériles et de minerai durant la période de douze mois qui s’est terminée le 31 mars 2019, comparativement à 7,0 millions de tonnes à l’exercice précédent. La variation s’explique par le redémarrage en février 2018 des activités de la mine du lac Bloom, dont la production commerciale a débuté le 30 juin 2018. L’usine a traité 18 493 800 tonnes de minerai durant la période de douze mois qui s’est terminée le 31 mars 2019. Au cours de l’exercice, les efforts d’optimisation du circuit continuent, permettant à la Société d’obtenir un taux de récupération initial de 77,0 % lorsqu’elle a recommencé l’exploitation en février 2018, par rapport à un taux de 80,4 % dans le dernier trimestre terminé le 31 mars 2019. Globalement, la Société a atteint un taux de récupération moyen de près de 80 % lors du plus récent exercice financier terminé. Le taux de récupération de la Société continue de s’améliorer. Le taux de récupération s’améliore presque chaque trimestre, atteignant des taux aussi élevés que 86 %. De ce fait, la Société est persuadée qu’elle atteindra le taux de récupération cible de 83 % une fois que le circuit sera optimisé.

Champion a produit 6 994 500 tmh de concentré de fer à 66,4 % à son premier exercice d’exploitation terminé le 31 mars 2019. Ces résultats ont établi un nouveau record de production annuel pour la mine du lac Bloom, qui surpasse le record annuel précédent de 5 885 355 tmh, enregistré en 2013 par les anciens exploitants de la mine du Lac Bloom.

  1. RENDEMENT FINANCIER

La Société a commencé ses activités de production précommerciale en février 2018, expédié sa première cargaison vers la Chine le 1er avril 2018 et déclaré une production commerciale le 30 juin 2018. Par conséquent, il n’y a pas de données comparatives sur la production et le rendement financier pour les périodes correspondantes de l’exercice précédent.

A. Revenus

Au cours du trimestre terminé le 31 mars 2019, un total de 1 802 000 tonnes de minerai de fer à haute teneur ont été vendues à un prix de vente brut CFR Chine de 98,7 $ US/tms avant les frais de transport maritime. Le prix de vente brut de 98,7 $ US/tms représente une prime de 19 % par rapport au prix de référence établi au moyen de l’indice IODEX CFR Chine 62 % de fer (« P62 »), comparativement à une prime de 28 % au trimestre précédent, car le prix de référence P62 a grimpé de 16 % pendant le trimestre. En déduisant les frais de transport maritime de 21,6 $ US/tms, la Société a réalisé un prix moyen net de 77,1 $ US (104,4 $ CA) la tonne pour son minerai de fer à haute teneur livré au client final. Conséquemment, les revenus totaux ont atteint 182 164 000 $ pour la période. L’augmentation des ventes comparativement au trimestre précédent découle principalement des cours du minerai de fer plus élevés.

Pour l’exercice terminé le 31 mars 2019, la Société a vendu plus de 7,1 millions de tonnes de concentré de minerai de fer à des clients finaux en Chine, en Europe, au Japon et au Moyen-Orient, dans 41 navires CapeSize. Tandis que le prix de référence établit au moyen de l’indice IODEX CFR Chine 65 % de fer (« P65 ») pour le concentré de fer à haute teneur a fluctué entre 81,4 $ US/tms et 107,2 $ US/tms en date du 31 mars 2019, la Société a vendu son produit à un prix de vente brut de 93,4 $ US/tms avant les frais de transport maritime. Le prix de vente brut de 93,4 $ US/tms représente une prime de 30,6 % par rapport au prix de référence P62. En déduisant les frais de transport maritime de 23,4 $ US/tms, la Société a réalisé un prix moyen net de 70,0 $ US (91,9 $ CA) la tonne pour son minerai de fer à haute teneur livré au client final. Conséquemment, les revenus totaux ont atteint 655 129 000 $ pour la première année complète de production. Il n’y a pas de revenu pour les périodes correspondantes de l’exercice précédent, car la Société a livré sa première cargaison de concentré de minerai de fer le 1er avril 2018.

B. Coût des ventes

Le coût des ventes comprend les opérations minières, le traitement et les dépenses générales et administratives relatives au site minier.

Lors du trimestre clos le 31 mars 2019, le coût comptant total1 ou le coût comptant C11 par tonne totalisait 48,4 $/tms.

Au cours des douze premiers mois d’exploitation, la Société a produit du fer à haute teneur à un coût comptant total1 de 49,4 $/tms. Le coût comptant C11 reflète l’impact d’une productivité inférieure lors de la période de démarrage et l’impact des délais associés à l’achèvement du premier arrêt majeur prévu depuis que la Société a commencé ses opérations commerciales combiné à l’effet de l’arrêt imprévu pendant le premier hiver.

Comme la Société a livré sa première cargaison le 1er avril 2018, il n’y a pas de coût des ventes pouvant être comparé à celui de l’exercice précédent clos le 31 mars 2018.

C. Marge brute (déficitaire)

Pour les périodes de trois mois et de douze mois terminées le 31 mars 2019, la marge brute s’est chiffrée respectivement à 94 284 000 $ et à 288 632 000 $, comparativement à une marge brute déficitaire qui s’est établie respectivement à 972 000 $ et à 4 244 000 $ pendant les mêmes périodes l’an dernier. Chaque écart au sein des périodes reflète le calendrier de la remise en service en février 2018 de la mine du lac Bloom, laquelle a expédié sa première cargaison le 1er avril 2018.

D. Autres dépenses

Les autres dépenses comprennent les paiements fondés sur les actions, les charges administratives ainsi que les dépenses communautaires et liées à la durabilité (« dépenses liées à la RSE »). Les dépenses liées à la RSE comprennent principalement les taxes communautaires comme l’impôt foncier et les taxes scolaires, ainsi que les dépenses liées à l’entente sur les impacts et les avantages auprès des Premières Nations.

Les écarts des autres dépenses et revenus pour l’exercice terminé le 31 mars 2019 par rapport à la même période l’année précédente s’expliquent essentiellement par la différence de certains coûts engagés lors de la phase de redémarrage (2017-2018) comparativement aux coûts engagés lors de la phase opérationnelle qui a débuté le 1er avril 2018.

E. Charges financières nettes

Les charges financières nettes se sont établies à 19 386 000 $ (charges financières hors trésorerie de 13 199 000 $) au quatrième trimestre, par rapport à 7 475 000 $ (charges financières hors trésorerie de 7 025 000 $) pour la même période en 2018. Cette hausse est surtout attribuable au changement à la juste valeur marchande des passifs dérivés par rapport à l’exercice précédent, neutralisée par une perte de change latente et la comptabilisation d’actifs dérivés hors trésorerie.

L’augmentation des charges financières nettes pour l’exercice clos le 31 mars 2019, par rapport à la même période l’an dernier, tient à deux grands facteurs : l’intérêt sur les facilités de crédit à terme entièrement décaissées avant le début de septembre 2018 et le changement à la juste valeur marchande des instruments dérivés associés au financement de la mine du Lac Bloom. Le changement à la juste valeur marchande des passifs dérivés s’explique par l’écart du cours des actions ordinaires de la Société lors de la période et il s’agit d’un effet hors trésorerie. Conformément aux IFRS, la Société a également comptabilisé des actifs dérivés hors trésorerie en lien avec la facilité de crédit existante. La Société présente ses résultats en dollars canadiens et profite d’une couverture naturelle entre ses revenus générés en dollars américains et ses facilités de crédit à terme libellées en dollars américains. Par conséquent, la perte de change latente comprise dans les charges financières nettes représente une dépense hors trésorerie associée à la conversion des facilités de crédit à terme en dollars canadiens. La Société conserve suffisamment de dollars américains à sa disposition pour empêcher une perte de change au moment du versement des intérêts ou du capital. La perte latente sur les investissements et le coût de désactualisation sont des effets hors trésorerie.

F. Impôts sur les bénéfices

Les filiales de la Société sont imposées au Canada et en Australie. En raison des pertes accumulées avant impôts, il n’y a pas d’impôt sur les bénéfices courant ou reporté relativement aux activités australiennes. MFQ, la filiale d’exploitation de Champion, est soumise à un impôt minier de 16 % et à un impôt sur les bénéfices au Canada, où le taux statutaire est de 26,68 %. Au cours de l’exercice financier terminé le 31 mars 2019, la Société a utilisé des actifs d’impôt non comptabilisés antérieurement, y compris la majorité de ses pertes pouvant être reportées afin de réduire son impôt actuel à zéro. Cependant, l’impôt minier actuel pour la période s’est élevé à 34 059 000 $ et a été payé en mai 2019. Les charges d’impôt différé se rapportent principalement à la dépréciation accélérée permise en vertu de la réglementation fiscale.

 G. BAIIA1 et bénéfice net

Pendant le quatrième trimestre terminé le 31 mars 2019, la Société a généré un BAIIA1 de 86 500 000 $, ou une marge de 47 %, et pour l’exercice terminé à la même date, elle a généré 278 172 000 $, ou une marge de 42 %.

Le bénéfice net de la Société pour le trimestre terminé le 31 mars 2019 était de 28 155 000 $ ou de 0,02 $ par action, comparativement à une perte de 29 305 000 $ ou de 0,19 $ par action pour la période correspondante de l’exercice précédent. Le redémarrage des activités à la mine du Lac Bloom est la cause de l’écart.

Pour l’exercice clos le 31 mars 2019, la Société a généré un bénéfice net de 147 599 000 $, ou un bénéfice par action de 0,20 $. Une perte nette de 107 331 000 $, ou de 0,19 $ par action, a été réalisée dans l’exercice clos le 31 mars 2018, la Société ayant terminé la construction de la mine du Lac Bloom en février 2018 et expédié sa première cargaison de minerai de fer le 1er avril 2018.

H. Coût de maintien tout inclus1 et marge d’exploitation1

La Société est d’avis que le coût de maintien tout inclus1 (CMTI) et la marge d’exploitation1 sont des mesures reflétant les coûts reliés à la production de minerai de fer et servant comme indication de la capacité de la Société à opérer sans dépendre d’emprunts additionnels ou de l’utilisation des liquidités existantes. La Société définit le CMTI1 comme étant les coûts totaux associés à la production de concentré de minerai de fer. Le CMTI1 de la Société représente le total du coût des ventes, des frais administratifs corporatifs et des coûts en immobilisations de maintien, y compris les frais de déblaiement, le tout divisé par les tonnes de concentré de minerai de fer sèches (tms) vendu pour arriver à un montant par tms.

Au cours du trimestre, la Société a réalisé un CMTI1 de 55,4 $/tms, ce qui est comparable au CMTI du trimestre précédent. Lors de sa première année de démarrage, la Société a produit un concentré de fer à haute teneur à un CMTI1 de 55,8 $/tms.

En déduisant le CMTI1 de 55,4 $/tms du prix de vente moyen réalisé1 de​ 104,4 $/tms, la Société a généré une marge d’exploitation1 de 49,0 $ pour chaque tonne de concentré de fer à haute teneur vendue au cours du quatrième trimestre clos le 31 mars 2019. Depuis que la Société a commencé à livrer du minerai de fer à ses clients finaux, elle a généré une marge d’exploitation1 de 36,1 $/tms.

 I. Participation ne donnant pas le contrôle

En date du 31 mars 2019, par l’entremise de Ressources Québec (« RQ »), le gouvernement du Québec détient une participation de 36,8 % dans MFQ et, comme tel, est considéré comme détenant une participation dans Champion ne donnant pas le contrôle. Le bénéfice net attribuable à la participation ne donnant pas le contrôle se fonde sur les états financiers statutaires de MFQ. L’écart par rapport à l’exercice précédent est associé aux débuts de la commercialisation le 1er avril 2018, compensé par le changement à la juste valeur marchande des passifs dérivés.

  1. Événements survenus après le 31 mars 2019

Le 29 mai 2019, la Société a annoncé une transaction visant à acquérir la participation de 36,8 % de Ressources Québec (« RQ ») dans MFQ pour une contrepartie au comptant total de 211 millions $ (la « Transaction »). La Transaction augmenterait la part de Champion dans MFQ à 100 %. À la clôture de cette transaction, la totalité du bénéfice net de MFQ sera affectée à Champion et il n’y aura plus de participation sans contrôle.

La Société a également annoncé le 29 mai 2019 qu’elle avait conclu une entente avec la Caisse de dépôt et placement du Québec pour un placement en actions privilégiées de 185 millions $ (le « placement ») ainsi qu’un engagement pour une facilité de crédit de 200 millions $ US (la « Nouvelle facilité de crédit ») entièrement souscrite avec La Banque Scotia et Société Générale. Les produits du placement et de la Nouvelle facilité de crédit serviront à financer des initiatives stratégiques actuelles et futures et à rembourser la dette actuelle de Champion.

Pour de plus amples renseignements sur la restructuration de capital et la transaction, veuillez consulter le communiqué de presse de Champion daté du 29 mai 2019, accessible dans le profil de la Société sur le site Web de SEDAR à l’adresse www.sedar.com.

  1. Points saillants de l’Étude de faisabilité de la Phase II de la mine du Lac Bloom

Le 20 juin 2019, la Société a annoncé les conclusions d’une étude de faisabilité positive (« l’Étude de faisabilité ») concernant le complexe minier du Lac Bloom qui a examiné la possibilité d’augmenter la capacité de production globale de la mine du Lac Bloom, qui passerait de 7,4 millions de tonnes par année à 15 millions de tonnes par année de concentré de fer à haute teneur (66,2 %) (« Phase II »).

Voici certains faits saillants de l’Étude de faisabilité :

L’Étude de faisabilité menée par BBA Inc. a examiné la possibilité d’augmenter la durée de vie de la mine (« DVM »), les opérations minières et la capacité du traitement de minerai dans le but de maximiser la valeur de la ressource minérale de la mine du Lac Bloom. L’Étude de faisabilité évalue le plan d’exploitation combiné des Phases I et II, le concentrateur actuel de la Phase I et l’achèvement du concentrateur de la Phase II. Les résultats de l’Étude recommandent l’expansion au Lac Bloom, ce qui donnerait une production totale moyenne pour la durée de vie de la mine de 15 Mtpa de concentré de fer à 66,2 %. Selon le nouveau plan minier optimisé, le taux d’extraction au Lac Bloom sera augmenté afin d’accélérer l’alimentation en minerai aux installations agrandies, tout en conservant une DVM de 20 ans. Les données financières positives de l’Étude de faisabilité ont motivé le conseil d’administration de la Société à approuver un budget initial de 68 millions $ pour faire progresser le projet pendant le reste de 2019, ce qui consoliderait l’échéancier établi dans l’Étude de faisabilité. Le budget approuvé serait financé par les fonds en caisse et les facilités de crédit existantes. La finalisation des sources supplémentaires de financement liées au projet est attendue avant la mi-année 2020.

L’analyse économique utilise un prix de référence conservateur de 84,1 $ US/t à 66,2% Fe CFR Chine (prix brut réalisé moyen pour la durée de vie de la mine). Le prix consensuel P65 des analystes a été utilisé pour les années 1 à 3. Pour le reste de la DVM, le prix du fer à 66,2 % Fe a été déterminé à partir de la moyenne consensuelle P65 à long-terme des analystes et de la moyenne des trois dernières années consécutives P62 majoré de 15 %. Ces hypothèses financières se comparent au prix actuel sur l’index P65 de 124,7 $ US/t en date du 13 juin 2019, sur lequel le concentré 66,2 % Fe du Lac Bloom reçoit une prime. Les autres hypothèses incluent un coût comptant total de 46,6 $ CA/tms ou 35,4 $ US/tms et une récupération de 82,4 % et un taux de change moyen entre les devises US et CA à 0,758.

Vous trouverez plus de renseignements sur l’Étude de faisabilité dans le communiqué de presse de la Société daté du 20 juin 2019, accessible dans le profil de Champion sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com et dans le site Web de la Société à l’adresse www.championiron.com. Le rapport préparé en vertu de la Norme canadienne 43-101 relative à l’Information concernant les projets miniers sera déposé sur SEDAR dans un délai de 45 jours suivant la date du 20 juin 2019 du communiqué.

  1. Informations relatives à la téléconférence et à sa diffusion web

Une diffusion web et une téléconférence auront lieu le jeudi 20 juin 2019 à 8 H 30, HAE (heure de Montréal). Les auditeurs pourront suivre une diffusion web en direct de la téléconférence à partir de la section Investisseurs du site web de la Société à www.championiron.com ou en composant sans frais le 1 888 390-0546, en Amérique du Nord, ou le +1 888 076-068, en Australie.

Une archive en ligne de la diffusion web sera disponible en accédant au site web de la Société à www.championiron.com. Une rediffusion téléphonique sera également disponible pendant une semaine après l’appel au 1 888 390-0541, en Amérique du Nord, ou +1 416 764-8677, outre-mer, en composant le poste 564607.

 

1     Le BAIIA, le prix de vente réalisé moyen, le coût comptant total ou les coûts au comptant C1, le CMTI et la marge d’exploitation sont des mesures de rendement non conformes aux IFRS et n’ont pas de définition officielle en vertu des IFRS. Consulter la section « Mesures de rendement non conformes aux IFRS » du présent rapport de gestion à la note 18.

2     Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation incluent la variation du fonds de roulement d’exploitation hors caisse.

3     Les liquidités incluent les espèces et les quasi-espèces, et les investissements à court terme.

4     La Société considère que les activités de production précommerciale à la mine du lac Bloom ont débuté le 1er avril 2018 avec l’expédition de la première cargaison de minerai de fer à haute teneur et que la production commerciale a débuté le 30 juin 2018. Par conséquent, il n’y a pas de données comparatives pour la période correspondante de l’exercice précédent.

5     Le coût comptant total et le coût de maintien tout inclus sont des mesures de performance non normalisées et sans définition formelle sous les Normes internationales d’information financière (IFRS). La Société les fournit à titre d’informations supplémentaires que la direction croit utiles aux investisseurs pour leur expliquer les résultats financiers de la société.

 

À propos de Champion Iron Limited

Champion est une société productrice de fer qui se consacre à l’exploration et à la mise en valeur du fer ainsi qu’au développement de ses importantes ressources de fer dans l’extrémité sud de la fosse du Labrador, dans la province de Québec. Depuis l’acquisition de la propriété de minerai de fer du lac Bloom, son principal actif, la société se concentre principalement sur l’amélioration de l’infrastructure minière et de traitement dont elle est maintenant propriétaire tout en menant de l’avant des projets visant à améliorer l’accès aux marchés mondiaux du fer, dont des initiatives en matière d’infrastructures ferroviaires et portuaires en collaboration avec le gouvernement et d’autres importantes parties prenantes du secteur et de la collectivité. L’équipe de direction de Champion comprend des professionnels ayant une expertise dans l’exploitation et la mise en valeur de mines qui comptent aussi une vaste expérience du travail géotechnique, de développement de nouveaux sites, de gestion de sites désaffectés, incluant le développement de l’aspect logistique et du financement de tous les stades de développement dans l’industrie minière.

 

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec :

Michael Marcotte
Vice-président, Relations avec les investisseurs
514 316-4858, poste 128
info@championironmines.com

 

Pour plus d’informations à propos de Champion Iron Limited, veuillez visiter notre site web à : www.championiron.com

 

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse renferme de l’information qui peut constituer de l’« information prospective » aux termes de la législation canadienne en valeurs mobilières applicable. Excepté les énoncés de faits historiques, tous les énoncés dans le présent communiqué de presse concernant des événements, des développements ou des réalisations que Champion s’attend à voir se réaliser, y compris les attentes de la direction concernant (i) le taux de récupération; (ii) la croissance de la Société; (iii) la clôture prévue de la Transaction, l’Investissement et la Nouvelle facilité de crédit; (iv) l’expansion potentielle des opérations de l’actif principal de Champion, la mine du lac Bloom; (v) l’utilisation des produits découlant de l’Investissement et de la Nouvelle facilité de crédit; (vi) les estimations économiques sur lesquelles sont est fondée l’Étude de faisabilité; (vii) les résultats de l’Étude de faisabilité incluant, sans s’y limiter, la VAN, le TRI, les prix du fer, le CAPEX initial, le coût comptant total, les immobilisations de maintien, le CMTI, la production, la période de construction anticipés, la DVM, les réserves minérales et la récupération anticipés; (viii) le calendrier de l’approbation finale par le conseil d’administration pour procéder à l’achèvement du projet ainsi que le type de financement; et (ix) la date estimée de la publication de l’Étude de faisabilité sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne sont pas des faits historiques et qui sont généralement, mais pas toujours, identifiés par l’emploi de verbes comme « planifie », « s’attend à », « table sur », « estime », « prévoit », « prédit », « projette », « perçoit », « a l’intention de », « anticipe », « vise » ou « croit », et à l’emploi de termes comme « plan », « potentiel », « perspective », « prévision », « estimation », « vise », « projections », « cibles », « continue », ou toute version analogue de ces verbes et termes, y compris leurs négatifs, ou qui énoncent que certaines actions, événements ou résultats « peuvent », « doivent » « pourraient », « devraient », « pourront » ou « devront » survenir, se réaliser ou être entrepris, y compris et sans s’y limiter, l’exactitude de l’Étude de Faisabilité concernant le projet d’expansion potentielle de la mine du lac Bloom. Bien que Champion croit que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs sont basées sur des hypothèses raisonnables, de tels énoncés prospectifs sont sujets à des risques, incertitudes et autres facteurs connus et inconnus, dont la plupart sont hors du contrôle de la Société, ce qui peut faire en sorte de faire varier substantiellement les résultats, performances ou accomplissements réels de la Société par rapport à ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Des facteurs susceptibles de causer de telles variations entre les résultats réels et ceux indiqués dans les énoncés prospectifs incluent, sans s’y limiter : les résultats de l’Étude de Faisabilité; des retards dans le projet; la disponibilité continue du capital ou des financements ainsi que l’état général de l’économie, du marché et des affaires; les incertitudes générales économiques, concurrentielles, politiques et sociales; les prix futurs du minerai de fer; des défaillances des usines, des équipements ou des processus à opérer tel que prévu; des retards dans l’obtention d’approbations gouvernementaux, de permis nécessaires ou dans l’achèvement d’activités de développement ou de construction; ainsi que les facteurs traités dans la section intitulée « Facteurs de risque » dans la notice annuelle de 2018 de la Société et les risques et incertitudes présentés dans le rapport de gestion de la Société pour l’exercice clos le 31 mars 2019, ces deux documents étant disponibles sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com. Rien ne garantit que cette information se révélera exacte, les résultats réels et événements futurs pouvant être sensiblement différents de ceux prévus dans l’information prospective. Les lecteurs ne doivent donc pas se fier outre mesure à l’information prospective. Toute l’information prospective de Champion dans le présent communiqué de presse est donnée en date des présentes et est fondée sur les avis et estimations de la direction de Champion et sur l’information dont la direction dispose à la date des présentes. Champion décline quelque intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser son information prospective, notamment à la lumière de nouveaux renseignements ou d’événements futurs, à moins que la législation ne l’y oblige.