Bloom Lake

Bloom Lake

Location :
Québec, Canada

Le 11 avril 2016, Champion Iron devenait officiellement propriétaire des installations de la mine du Lac Bloom, rachetées à la minière Cliffs Natural Resources pour la somme de 10,5 M $.

Situées au Québec à 13 km au nord de Fermont et à 10 km du complexe minier de Mont Wright appartenant à ArcelorMittal Exploitation Minière Canada S.E.N.C., ces installations comprennent une voie ferrée pour assurer le transport de concentré de minerai de fer à haute teneur en Fe vers un port de chargement à Sept-Îles.

La compagnie Minerai de fer Québec possède également 29 résidences, deux hôtels pouvant loger jusqu’à 700 travailleurs faisant la navette aérienne ainsi qu’un centre de divertissement haut de gamme où se trouve une cafétéria pouvant servir 600 personnes.

Des investissements novateurs

Préalablement à la brillante remise en service de la mine en février 2018, d’importants investissements et changements structurels ont été réalisés : l’installation d’un nouveau convoyeur de 3,5 km reliant la mine à l’usine, la mise à niveau du plan de concentrateur et l’accès à un nouveau quai multiusager à Pointe-Noire. À ce jour, l’investissement pour le complexe minier du Lac Bloom s’élève à près de 4 G $ US.

Un minerai de classe mondiale

Le minerai de fer du Lac Bloom en chiffres :

  • avant la remise en service de la mine en février 2018, la réserve minérale du projet de la phase I était estimée à 411,7 millions de tonnes à teneur moyenne de 30 % Fe. Pour le projet d’expansion de la phase II, l’estimation chiffre la réserve minérale à 807 tonnes à teneur moyenne de 29 % Fe;
  • la capacité nominale du projet de la phase I est de 7,4 tonnes métriques par an (TMPA) de concentré de minerai de fer à haute teneur (66,2 % Fe) et la durée de vie de la mine est estimée à 21 ans. Quant au projet d’expansion de la phase II, la capacité nominale proposée s’élève à 15 TMPA de concentré de minerai de fer à haute teneur (66,2 % Fe) et la durée de vie de la mine est estimée à 20 ans;
  • le taux de récupération ciblé pour le projet de la phase I est de 83 % tandis que celui du projet d’expansion de la phase II est de 82,4 %;
  • l’étude de faisabilité de la phase I évalue le coût de production moyen à environ 44,62 $ la tonne métrique anhydre (TMA) (coût d’exploitation moyen C1) alors que l’étude de faisabilité du projet d’expansion de la phase II chiffre ce coût de production à environ 46,60 $ TMA (coût d’exploitation moyen C1);
  • selon l’étude de faisabilité initiale, publiée le 16 février 2017, la valeur actualisée nette (VAN, 8 %) se situe autour de 984 M $ après impôt, tandis que l’étude de faisabilité du projet d’expansion de la phase II, parue le 20 juin 2019, évalue la valeur actualisée nette (VAN, 8 %) à environ 2,38 G$ après impôt.

Savoir-faire éprouvé

À la suite de la publication de l’étude de faisabilité de la phase I en février 2017, l’équipe de Champion Iron a réussi à effectuer la remise en service du projet en février 2018 en respectant les délais et le budget. Avec une expérience reconnue et une clientèle croissante à l’échelle mondiale, Champion Iron est bien placée pour envisager l’achèvement de la phase II du projet d’expansion telle que détaillée dans l’étude de faisabilité publiée en juin 2019, qui propose de doubler à 15 tonnes métriques la capacité nominale de la mine du Lac Bloom.

Grâce à ce savoir-faire, mais aussi à l’accès aux infrastructures, la longue durée de vie de la mine, les réserves de qualité au faible taux de contamination et le soutien des communautés et des partenaires, le Lac Bloom devient rapidement l’une des plus importantes mines de longue durée dans la région du Nord-du-Québec.

Voir l’étude de faisabilité du projet de la phase I »

Voir l’étude de faisabilité du projet d’expansion de la phase II »